Le coton est la première fibre textile consommée au monde. Sa culture, qui nécessite de très grandes quantités d'eau, est aussi considérée comme la plus polluante, puisqu'elle draine environ 25% des insecticides mondialement utilisés et 10% des pesticides à usage agricole, alors qu'elle ne mobilise au plus que 3% des terres cultivées.

Cette utilisation massive de pesticides est extrêmement nocive pour la santé des cultivateurs: l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) avance le chiffre de 22 000 morts par an dues à la culture du coton.

La santé du consommateur peut aussi se trouver affectée par les résidus de produits toxiques sur les fibres ou par les métaux lourds ou produits allergisants utilisés dans les colorants chimiques utilisés pour la teinture.

Le mode de production du coton biologique interdit strictement l'utilisation d'engrais et pesticides chimiques, de même que l'utilisation de semences de coton génétiquement modifiées. Ce type de culture vise à rétablir un écosystème agricole sain, en privilégiant l'environnement, la santé humaine, la fertilité naturelle des sols, la préservation de l'eau.

C'est pour ces raisons que la poule noire sélectionne des articles en coton exclusivement biologique, ce mode de production étant attesté par un organisme certificateur mondialement reconnu.